Le confucianisme : une école de la philosophie chinoise.

Le confucianisme : une école de la philosophie chinoise.

Le confucianisme ? Vous ne savez pas vraiment de quoi il en retourne ? Pas de panique, nous allons tout vous dire sur cette façon de penser ! Prêt à en apprendre plus ?

Qu’est-ce que le confucianisme ?

Le confucianisme est tout simplement une des écoles de la philosophie chinoise. Mais c’est un élément que l’on peut retrouver dans le domaine politique ou encore moral. Ce n’est pas vraiment une religion, même si parfois le confucianisme est assimilé à cela.

Mais comment est né ce mouvement ? Tout simplement grâce à Confucius. Dans les pays asiatiques, ce dernier était connu sous le nom de « Maître Kong ». C’est après avoir confronté deux écoles de pensées concurrentes durant la période du Royaume des combattants, que cette doctrine est née. IL faut également savoir qu’elle a traversé différents pays comme le Viêt Nam, La Corée ou encore le Japon.

Bague yin yang

C’est seulement à partir du 9e siècle que s’est dégagé un nouveau mouvement : celui du néoconfucianisme. C’est celle qui est devenue la version officielle, que l’on connaît à l’heure actuelle.

Il est également important de savoir que la Chine est régie par trois systèmes de pensée, qui sont à la fois différents, mais très proches : le taoïsme que nous avons vu dans un article précédent, le confucianisme qui est l’objet de cet article et le bouddhisme. Néanmoins, il faut savoir que le confucianisme est celui qui a la plus grande influence, à l’heure actuelle. Pour vous donner un ordre d’idée, le confucianisme est tellement puissamment ancré dans la tête des asiatiques, que cela pourrait être assimilé à l’influence qu’a pu avoir Platon ou encore Jésus, en Occident. Plutôt impressionnant ?

 

Le confucianisme, un peu d’histoire…

Mais avant d’en apprendre plus sur les différents principes que régissent le confucianisme, il faut en savoir un peu sur l’histoire. Nous en avons vu une petite partie dans l’histoire précédente, mais les origines sont plus ancrées que cela dans le passé.  Il est possible de diviser cela en trois grandes parties :

Avant l'Empire

il faut savoir que les relations entre le confucianisme et Confucius ont toujours été un peu compliquées. Pourquoi ? Tout simplement parce que ses idées n’étaient pas reconnues du temps qu’il était vivant. Plutôt bizarre, sachant qu’il y eu une version officiellement acceptée, vous ne trouvez pas ?

Mais ce qui reste tout de même étrange est qu’aucune idée de Confucius aurait été retrouvée durant les différentes recherches qui ont pu être menées par les historiens, à l’heure actuelle. Cependant, seules des esquisses peuvent retracer ces dernières. En d’autres termes, Confucius serait bien celui qui a créé ce nouveau mouvement de pensée, mais il est difficile d’établir les liens entre lui et le mouvement concerné.

A travers les différentes dynasties

La deuxième partie de l’histoire n’est autre que l’acceptation de la version officielle. Il faut savoir que le confucianisme n’était pas accepté sous la dynastie Qin. Mais c’est un système de pensée qui a tout de même réussi à survivre grâce à certains écrits retrouvés quelques années et décennies plus tard. Mais il faut savoir que c’est durant la doctrine de Han que les empereurs ont finalement décidé d’accepter cette doctrine, mais surtout de soutenir les lettrés.

Les temps modernes 

La dernière partie concernant l’histoire est tout simplement les différentes étapes d’évolution qu’a pu avoir cette doctrine. Et il faut savoir que ces dernières sont plutôt nombreuses. En effet, la doctrine a été réécrite, puis rattachée en certains points au Taoïsme. Mais ce n’est pas tout, la dernière évolution est plutôt récente puisqu’elle date seulement du 20e siècle. En effet, de nouveaux textes ont pu voir le jour grâce à l’impact de la philosophie de vie de l’occident.

Comme vous pouvez le constater, le confucianisme existe depuis des années, des décennies, voire même des millénaires. Très ancrée dans la culture chinoise, cette doctrine n’est donc pas prête de disparaître !

 

statue confucius

Les grands principes du confucianisme

Mais comme le taoïsme, vous devez certainement savoir que le confucianisme possède certains principes qu’il ne faut pas négliger. La première chose que nous pouvons vous dire est tout simplement le fait qu’aucune réforme d’un Etat ou d’une collectivité ne peut être remise en cause, sauf si elle est passe par la remise en question et l’amélioration de chaque individu et chaque famille. En d’autres termes, le confucianisme prône l’unité plutôt que l’individualité.

Nous avons rédigé une liste, rien que pour vous, des différents principes qui sont importants dans le confucianisme :

  • La bonté.
  • La droiture.
  • La bienséance.
  • La sagesse.
  • La loyauté.
  • Le respect des parents aussi bien vivants que morts.

Notons également que dans le confucianisme, il existe six éléments fondamentaux, qui ne sont pas négligeables :

  • Le li : en d’autres termes, chaque personne doit agir de manière pondérée. En effet, les problèmes viendraient plutôt de l’impulsivité dont les personnes peuvent parfois faire preuve.
  • Le ren : il symbolise surtout la bonté, la charité ou encore l’humanité que chaque personne doit ressentir à l’égard des autres.
  • Le yi : il est comme le ren, mais ce dernier est plutôt orienté du côté de la justice.
  • Le xiao : il représente le respect et l’affection envers les parents et les personnes plus âgées.
  • Le chu : qui équivaut à avoir une bonne relation entre chaque individu, mais aussi vis-à-vis de l’Etat.
  • Le chung : il représente essentiellement la loyauté, le dévouement ou encore les bonnes intentions d’un individu.

Et le yin et le yang dans tout cela ?

Comme nous l’avons vu dans notre article sur le yin et le yang, le confucianisme est tout simplement une part du yang. En d’autres termes, c’est un peu l’opposé du taoïsme. Et c’est ainsi que ces deux systèmes de pensée peuvent s’accorder correctement. L’un contrebalance l’autre pour trouver un réel équilibre dans la société.

 

Comme vous pouvez le constater, les pays asiatiques ont des systèmes de pensée qui leur permettent d’agir en conséquence envers certaines personnes. Que ce soit le taoïsme ou le confucianisme, ce sont deux doctrines très respectées, encore à l’heure actuelle !

 

 


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés